NOTRE AGENCE :
213, bd Raspail
75014 PARIS

Demande de RDV à l'agence Demande de rappel
Nos spécialistes

colombie

3 RAISONS DE CHOISIR LA COLOMBIE

  • Son peuple accueillant et chaleureux
  • Sa côte caraïbéenne haute en couleurs
  • Sa richesse de paysages

VU PAR LATINA SPIRIT

Souvenir qu’on garde (ce qui revient le plus souvent) : Un peuple accueillant et sympathique / on est bien accueilli. Une richesse de paysages / un terre de contrastes : los Llanos (grandes plaines) avec ses cow-boys colombiens, le désert de la Guajira, l’Amazonie, les villages coloniaux (Leyva, Barichara, Mompox…

Zoom destination

BOGOTÁ & SES ENVIRONS
LE BOYACA
LE SANTANDER

LE SANTANDER

Frontalier avec celui de Boyaca, le département de Santander est souvent présenté comme l’eldorado du tourisme d’aventure en raison de la variété de ses paysages naturels et des multiples activités qui s’offrent à ses visiteurs. C’est vite oublier que Santander abrite le village colonial le plus pittoresque du pays, Barichara. On reste sans voix devant la beauté insolente du village où rien ne semble avoir changé depuis sa fondation en 1705. Des rues pavées sinueuses, des murs chaulés, des toits de tuiles et des maisons basses aux jardins intérieurs fleuris confèrent à Barichara un charme intemporel et unique en Colombie. Rayon gastronomie, les plus curieux se laisseront tenter par de grosses fourmis au goût salé, spécialités de la région. A proximité, on retrouve San Gil, niché dans un véritable écrin verdoyant. Parapente, descente en rappel, kayak, rafting, VTT, saut à l’élastique : vous l’aurez compris, San Gil est la capitale des sports extrêmes en Colombie. Empruntez ensuite l’une des plus belles routes du pays et arrêtez-vous au parc national de Chicamocha, nommé d’après son extraordinaire canyon, l’un des plus profonds au monde. La vedette du parc reste son téléphérique de 6,3 km de long. Véritable prouesse technologique, le téléphérique descend jusqu’à la gorge avant de remonter sur le versant opposé. Une odyssée de 22 minutes au-dessus de l’une des plus belles merveilles naturelles de Colombie...

LA RÉGION DU CAFÉ
MEDELLÍN & ANTIOQUIA

MEDELLÍN & ANTIOQUIA

Longtemps précédée d’une réputation sulfureuse, Medellín, deuxième ville du pays après Bogotá, fait désormais figure de modèle en matière de politiques urbaines, d’innovation et de sécurité. Établie au creux de la vallée de l’Aburra dans le département d’Antioquia, à plus de 1 500 mètres d’altitude, la ville renaît aujourd’hui sous les traits colorés du célèbre artiste Botero. L’une des innovations les plus marquantes qu’ait connue Medellín ces dernières années est la mise en place de son fameux Metrocable, un formidable téléphérique agrippé aux flancs rocailleux de la montagne. Le funiculaire ainsi installé permet de relier la partie haute de la ville, souvent plus précaire, à la partie basse, plus aisée. En survolant les quartiers de la ville, on aperçoit en contrebas un véritable dédale de maisons en brique rouge, cœur palpitant d’une ville en pleine mutation. On prend désormais plaisir à se balader dans le district “Comuna 13” et ses ruelles animées, sans oublier la beauté florale du parc écotouristique d’Arvi ou la jolie place Fernando Botero. A un peu moins de 2 heures de route, on tombe sur Guatapé, l’un des plus beaux villages du pays établi au bord de la plus grande réserve d’eau de la région. Ses rues colorées et pleines de vie ne manqueront pas de vous charmer. À 5km du village se dresse un étrange monolithe de 200 mètres, El Péñol. Antioquia est également connu pour le sublime bourg colonial de Jardin. Entouré de plantations de café, d’avocatiers et de bananiers, le village séduit par sa petite place, ses cafés, ses rues et ses balcons. 

CARTHAGÈNE DES INDES
SAN ANDRÉS ET PROVIDENCIA

SAN ANDRÉS ET PROVIDENCIA

Situé à 700 km au nord-ouest de la Colombie, l’archipel de San Andrés et Providencia est plus proche géographiquement des côtes du Nicaragua, lié au royaume britannique par l’histoire. Au beau milieu des eaux chaudes des Caraïbes, ces deux petits confettis distants d’une centaine de kilomètres présentent les plus belles plages du pays ainsi que des fonds marins envoûtants. La mer offre dans cette région du globe des teintes étonnantes et des récifs coralliens virginaux, propices à la pratique de sports nautiques tels que le kitesurf, la planche à voile et, surtout, la plongée. Plus grande île de l’archipel, San Andrés en est aussi son centre administratif et marchand. Entourée de récifs coralliens et d’eaux cristallines, l’île attire de très nombreux locaux en quête d’une pause balnéaire idyllique. Ceux en quête d’authenticité et d’écotourisme lui préféreront largement son île voisine, Providencia. Bien moins commerciale et encore mal desservie, ce petit bijou caribéen dévoile des plages sauvages immaculées et des fonds marins d’une qualité rare, déclarés Réserve Mondiale de Biosphère. Sous son beau ciel bleu ensoleillé, l’île montagneuse et verdoyante accueille sur son territoire de ravissants hameaux aux maisons de bois colorées, héritage de son patrimoine colonial. Le tout est marqué d’une tiédeur insulaire où flotte la culture des Raizales, les Afro-Colombiens ayant laissé comme patrimoine un doux créole mêlé d’anglicismes. 

LA SIERRA NEVADA ET LE PARC DE TAYRONA

LA SIERRA NEVADA ET LE PARC DE TAYRONA

Massif montagneux isolé de la cordillère des Andes, la Sierra Nevada de Santa Marta s’élève depuis la mer pour atteindre son pic à 5 775 mètres d’altitude. On y accède depuis Santa Marta, premier territoire conquis par les Espagnols en Amérique du Sud. Elle aurait été fondée en 1525 sur le territoire des Indiens Tayronas, ancêtres des Kogis, qui partirent se réfugier dans les hauteurs. Insérée dans une jolie baie de la mer des Caraïbes, Santa Marta affiche un centre historique plein de charme garni de vieilles bâtisses coloniales et de ravissantes ruelles bordées de maisons colorées. La station balnéaire constitue une excellente base pour randonner dans la Sierra Nevada et, plus particulièrement, dans le parc national de Tayrona. Située entre la mer des Caraïbes et les contreforts de la Sierra Nevada, la réserve naturelle de Tayrona étale un écosystème unique composé de mangroves, de plages de sable blanc (parmi les plus belles du pays), et d’une mer turquoise s’étendant au pied d’une jungle dense. En s’enfonçant dans la forêt tropicale, où plane le mythique condor des Andes, on s’aventure sur le territoire des jaguars, singes hurleurs et autres caïmans. Enfin, le trek jusqu’à la Ciudad Perdida, une ancienne cité perdue fascinante, organisée en terrasses mystérieuses, est l’un des plus palpitants à réaliser en Colombie. L’itinéraire emprunté dévoile certains des plus beaux paysages tropicaux du pays et le périple est au moins aussi enthousiasmant que ne l’est la destination finale.

LA GUAJIRA
HUILA & CAUCA
LA CÔTE PACIFIQUE

LA CÔTE PACIFIQUE

Destination encore méconnue du grand public, la côte Pacifique colombienne est pourtant l’une des zones les plus riches de la planète en termes de biodiversité. La côte s’étire sur plus de 1 300 km et est ponctuée tout du long par de somptueux parcs ainsi que de formidables réserves naturelles préservées. Tout au nord de la côte, coincé entre mer et jungle, le parc national naturel Utria concentre quatre écosystèmes dans un unique environnement : mangroves, récifs coralliens, forêt tropicale et écosystème marin. Au large, les dauphins et les baleines à bosse viennent mettre bas si près des côtes qu’il est possible de les apercevoir depuis le confort de son hamac… Lorsque l’un de ces cétacés de 20 tonnes se propulse dans les airs, c’est le grand frisson ! Un peu plus au sud, le petit village de pêcheurs de Nuquí se présente comme une véritable parenthèse enchantée au cours de votre périple sur la côte. Isolé du reste du pays et préservé de toute forme de modernité, la bourgade est particulièrement appréciée des inconditionnels de l’écotourisme. Ici, pas de grandes chaînes hôtelières mais de simples posadas familiales et autres lodges sommaires. La nature elle est omniprésente et dévoile ses plus belles facettes à travers sa forêt tropicale humide, ses cascades et ses sources d’eau chaudes. On descend ensuite vers un autre parc national naturel, celui de l’île de Gorgona. Ce dernier est réputé pour la clarté de ses eaux où se nichent bancs de poissons colorés, coraux et autres tortues marines. Un véritable paradis pour les amateurs de plongée. 

L’AMAZONIE
CAÑO CRISTALES

Idées d'activités et d'excursions

COURS DE SALSA À CARTHAGÈNE

COURS DE SALSA À CARTHAGÈNE

Si Cali est le berceau de la salsa en Colombie avec ses innombrables bars et salsatecas, les fameux clubs de danse, Carthagène des Indes n’est pas en reste et demeure un haut lieu de la musique afro caribéenne. Contribuant à faire tomber les barrières sociales, la salsa est l’un des modes d’expression privilégiés par les locaux. C’est dans le centre historique de cette majestueuse cité portuaire fortifiée que se trouve l’académie de danse où sont dispensés, entre autres, les cours de salsa. Si vous savez danser, c’est l’adresse idéale pour exprimer vos talents. Et pour les novices, il n’y a pas meilleur endroit en ville pour apprendre en se faisant plaisir. Dans une atmosphère survoltée et entouré d’artistes chaleureux, vous ne pourrez qu’être séduit par la formule. Une fois le cours terminé, faîtes comme les locaux en rejoignant le bar de l’académie. 

BALADE À CHEVAL DANS LA RÉGION DU CAFÉ

BALADE À CHEVAL DANS LA RÉGION DU CAFÉ

Incontournable, la région du café attire chaque année de plus en plus d’amateurs de café et de curieux sur ses contrées verdoyantes. La balade permet d’explorer la resplendissante vallée de Risaralda où les paysages vallonnés dévoilent un étonnant camaïeu de vert. En toile de fond, de superbes montagnes aux silhouettes graciles. A mi-parcours, votre cheval marque une pause pour observer l’un des plus vieux arbres de l’hacienda, une somptueuse "ceiba" dotée de racines géantes. Placé sous l’ombre bienveillante du ceiba, dégustez un délicieux pique-nique gourmand, accompagné d’un verre de vin et de fruits.

DÉCOUVERTE DES MINES D'ÉMERAUDE

DÉCOUVERTE DES MINES D'ÉMERAUDE

Envoûtante, mystérieuse, éclatante. Symbole d’amour, d’espérance ou de fidélité, l’émeraude est produite majoritairement en Colombie. Avec 55% de la production mondiale, la Colombie est le premier producteur mondial devant la Zambie et le Brésil. Non seulement la quantité mais aussi la qualité. Là aussi, l’émeraude colombienne est plébiscitée et considéré comme la plus pure dans le monde. On se rend dans la mine de Chivor, au nord-ouest de la capitale, l’une des mines les plus importantes du pays. Accompagné d’un guide spécialiste de l’émeraude, vous découvrirez en détails toutes les étapes par lesquelles passe la pierre précieuse, de son extraction à sa commercialisation en passant par son traitement. L’excursion comprend le petit-déjeuner, le transport privé depuis Bogota vers le site de Chivor à l’aller et au retour, la visite sur place en compagnie d’un guide francophone, le déjeuner sur place.

RENCONTRE AVEC LES KOGIS

RENCONTRE AVEC LES KOGIS

Le grand frisson. Peuple aussi mystérieux qu’attachant, les Kogis vivent repliés sur les versants de la Sierra Nevada de Santa Marta, un territoire hors du commun mêlant vallées luxuriantes et pics enneigés. Descendants directs des Tayronas, l’une des plus grandes civilisations précolombiennes du continent sud-américain, les Kogis mènent une existence spirituelle et simple, en harmonie avec la Terre qui leur a donné naissance n’accueillant que très rarement des étrangers sur leur territoire, ils se donnent néanmoins comme mission de transmettre leurs savoirs ancestraux aux hommes « civilisés » afin que ces derniers renouent avec l’harmonie du monde. Partir à la rencontre de ce peuple millénaire, c’est d’abord s’immerger dans un cadre naturel ébouriffant. Avec ses paysages variés et son écosystème unique, la Sierra Nevada, reconnue réserve de biosphère au niveau mondial, est le plus haut massif montagneux en bord de mer. Depuis votre hôtel, vous rejoindrez Rio Ancho, point de départ d’une superbe marche d’environ 2 heures. On s’enfonce dans la forêt tropicale en longeant le fleuve jusqu’à atteindre le village de Tungueka. Vous visitez l’école et le village tout en observant le mode de vie traditionnel des Kogis. Ces derniers s’adonnent notamment à la culture de la coca. Déjeuner au bord du fleuve puis baignade avant de reprendre le chemin du retour.